Fiche pays Brésil

Brésil

Intitulé officiel du pays : République fédérative du Brésil
Capitale du Brésil: Brasilia
Superficie : 8 547 400 km²
Population : 191 043 661 habitants
Peuples et ethnies : Pays multiracial par excellence, le Brésil se compose désormais essentiellement d'une population luso-brésilienne ou portugaise. Ainsi, 60,03 % des 90,063 millions de blancs brésiliens sont d'origine portugaise, tandis que 45,53 % d'entre eux ont de très lointains ancêtres portugais.
Le Brésil a connu une forte immigration portugaise dès le 16e siècle, portée à son plus haut niveau au début du 20e siècle. On compte près de 700 000 Amérindiens, sachant que 30 % des Brésiliens sont d'ascendance amérindienne. De plus, près de 80 millions de Brésiliens sont d'origine africaine, suite à la traite atlantique, ce qui en fait le pays abritant le plus de personnes d'origine africaine.
Langues : Portugais
Religions : Dans ce pays, où l'Eglise est séparée de l'Etat, 73,7 % de la population brésilienne est chrétienne, pour 15,4 % de protestants. De leur côté, des rites traditionnels sont pratiqués par les Amérindiens.
Institutions politiques : République fédérative présidentielle
Présidente : Michel Temer


Histoire du Brésil

Les côtes brésiliennes furent découvertes en 1500 par Pedro Alvares Cabral. Le pays abritait alors 4 millions d’Indiens. En réalité, le nom fut donné au pays pour rappeler la couleur de braise du bois brésilien, apporté par des navigateurs qui l'achetaient auprès des Indiens. La colonisation démarra en 1530 et le Brésil fut scindé en 15 capitaineries sur la côte. Toutefois 8 d'entre elles ne furent pas utilisées, voire détruites par les Indiens. Pour parer l'échec de cette tentative de colonisation, le roi du Portugal décida de s'établir à Bahia, après avoir pris le pays sous son autorité et nommé un gouverneur général. Les différentes tentatives de conquête de la France, notamment la « France antarctique» (Baie de Rio de Janeiro de 1555 à 1567), conduisit le roi du Portugal à renforcer ses actions de colonisation.

Dans le cadre du développement économique du Brésil, notamment pour la production sucrière, les premiers esclaves sont importés d'Afrique, au titre d'une traite négrière, pour compenser l'insuffisance de l'exploitation de la population indienne locale. Cette traite, permise en particulier par des trafiquants britanniques et français, durera jusqu'au milieu du 19e siècle et compte le nombre le plus important d'esclaves noirs, soit 5,5 millions d'Africains déportés du 16e siècle aux années 1850.
Les villes de Recife, Natal et Salvador sont enlevées aux Portugais par la compagnie néerlandaise des Indes occidentales en 1630, au regard de la production sucrière. Dans ce cadre, Recife est désignée Mauritsstaad, comme capitale de la colonie. Ceci engendre la révolte des populations locales tant au niveau de la Première Guerre anglo-néerlandaise qu'à son issue, tandis que les territoires sont récupérés par le Portugal.

Depuis la découverte d'or au sein des terres du Brésil dès la fin du 17e siècle, l'activité minière prit son essor, de même que pour la région Minas Gerais.
Suite à l'invasion du Portugal par Napoléon en 1807, Jean VI son régent s'installa à Rio, mais laissa sa place à Dom Pedro son fils, en 1821. Considérant le Brésil comme une simple colonie, les Cortes le rappelèrent au Portugal, mais ce dernier, ayant le soutien de la population brésilienne, refuse et décide de proclamer l'indépendance du Brésil dont il devient l'empereur en 1823. 8 ans plus tard, c'est Pierre Ier qui doit abdiquer au regard de nombreuses contestations, au profit de son fils de 6 ans, Pierre II.

Le Brésil fait alors l'objet d'une phase d'industrialisation et de modernisation, tandis que l'on met fin définitivement à l'esclavage en 1888. La République est proclamée l'année suivante, après le renversement de l'empereur par l'armée. Le pays est alors dirigé par des élus locaux et des propriétaires nantis jusqu'en 1929.
Getúlio Vargas fait un coup d'Etat et devient Président le 4 octobre 1930
12 ans plus tard, le pays participe à la Seconde Guerre mondiale, suite à des attaques de sous-marins allemands. Getúlio Vargas démissionne en 1945 et la démocratie prit toute sa place durant près de 20 ans.
Pourtant, dès 1964, une phase de dictature militaire de droite s'engage. L'opération Condor, à laquelle participe le Gouvernement brésilien, est lancée au cours des années 70, accompagnée d'un plan de coordination entre les dictatures militaires. L'objectif consiste à lutter contre les opposants aux régimes. De nombreux groupes révolutionnaires, notamment issus des milieux étudiants, organisent la résistance vis-à-vis du pouvoir militaire.
Si Tancredo Neves n'eut pas la chance d'accéder à la présidence, mort avant sa prise de fonctions en 1985, il fut remplacé par José Sarney. Luiz Inácio Lula da Silva, ancien syndicaliste, à partir de 2002, puis Dilma Rousseff, en 2011, lui succédèrent, Luiz Inácio Lula da Silva, comme premier président socialiste, et Dilma Rousseff comme première femme présidente.



Géographie du Brésil

Classé 5e des plus grands pays du Monde, de par sa superficie de 8 547 400 km², le Brésil abrite en son sein la chaîne de montagnes Serra do Mar au sud du pays, et un vaste plateau qui s'étend au sud et à l'est.
Au nord, la forêt amazonienne s'étend sur près de la moitié du pays. En revanche, la densité de la population est plus faible. De novembre à mai, la saison des pluies s'avère abondante. Les fleuves Amazone et Tocantins drainent plus de deux-tiers du pays.
Cinq écosystèmes cohabitent au Brésil : l'Amazonie, la végétation de terres semi-arides, nommée Caatinga, la Jungle Atlantique, la savane Cerrado et les Marais du Pantanal.
Le Brésil dispose, par ailleurs, d'une multitude de paysages variés, tant dans sa partie continentale qu'avec ses îles, groupes d'îles et d'îlots dans l'Atlantique, notamment les Rochers de Saint-Pierre et Saint-Paul, Fernando de Noronha, Trindade et Martim Vaz et, enfin l'Atoll des Roches.



Économie au Brésil

L'économie brésilienne se distingue comme étant la plus importante d’Amérique latine.
Les disparités économiques sévissent au Brésil, ce qui en fait un enjeu majeur pour le pays, dont plus de la moitié de la population relève de la classe moyenne. La décroissance enregistrée reste infime (0,0 2%) lors de la crise financière de 2008. Bien que stable, l'économie du pays reste fragile. Son PIB, considéré comme le plus élevé en Amérique latine, devient toutefois plus faible par habitant, en comparaison de celui du Chili, du Mexique et de l'Argentine. Côté activité, le Brésil se distingue par une activité agricole forte, un secteur industriel assez diversifié et un secteur tertiaire extrêmement développé (64 % du PIB pour le secteur des services).

En parallèle de l'essor industriel du pays, le développement agricole reste un objectif majeur. Le Brésil se positionne ainsi en tant que l'un des premiers exportateurs mondiaux, après les Etats-Unis, les Pays-Bas et la France.



t

150

créateurs de voyages

r

18332

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

120991

voyageurs nous ont fait confiance

Haut